Acheter sa pilule Microval : prix, posologie, informations

Microval compte parmi les pilules contraceptives destinées aux femmes désireuses de lutter contre les grossesses indésirables. Ayant pour principe actif le Lévonorgestrel, ce médicament peut également intervenir dans le cadre d’une interruption de grossesse. Comment fonctionne ce produit ? Quelle est sa posologie ? Les contre-indications et les effets secondaires à connaître ? Faisons donc le tour de la question…

Commandez maintenant votre pilule au meilleur prix

Microval, une contraception efficace à petit prix

Microval, proposé par le laboratoire Pfizer Holding France, appartient à la famille des contraceptifs, mais peut également être prescrit dans le cadre d’une interruption de grossesse. Il convient de souligner que ce produit ne peut être obtenu que sous ordonnance et son achat permet de bénéficier d’un remboursement de 65 % de son prix par la Sécurité Sociale.

Son principe actif est le Lévonorgestrel et ses excipients sont les suivants : Lactose ;  Amidon de maïs ;  Povidone ;  Magnésium stéarate ;  Talc ;  Saccharose en guise d’enrobage ;  Macrogol ;  Talc ;  Calcium carbonate ;  Povidone ;  Cire d’abeille blanche ;  Cire de carnauba.

Trouver la pilule qu'il vous faut

Comment prendre Microval ?

Comme la plupart des pilules contraceptives, Microval doit être pris tous les jours de façon continue. La prise de chaque comprimé doit être réalisée à des heures fixes. L’espace entre l’ingestion de deux pilules doit être de 24 heures. Il est alors judicieux d’opter pour une heure qui sera facile à retenir. Il est préférable d’éviter l’heure à laquelle où l’on se couche, car la prise serait alors inévitablement reportée en cas d’oubli.

La prise du premier comprimé de la plaquette s’effectue le premier jour des règles. La nouvelle plaquette est démarrée juste après la précédente. Dans le cas d’une femme qui a précédemment suivi un traitement à base d’un contraceptif progestatif à dosage faible, la prise de Microval peut démarrer à n’importe quel moment, sans prévoir de pause entre les pilules.

Si la femme avait auparavant utilisé une méthode progestative comme un implant ou encore une injection, la prise de Microval doit être programmée soit à la date programmée pour le retrait de l’implant soit celle prévue pour une injection. Attention, il est nécessaire de recourir à un contraceptif complémentaire durant les 48 heures suivant la prise de la première pilule.

Si la contraception précédente était un estroprogestatif oral, le premier comprimé se prend le lendemain de la prise du dernier comprimé de l’ancien traitement.

Après une interruption de grossesse survenant au premier trimestre, la contraception doit débuter immédiatement et aucune contraception additionnelle n’est nécessaire pour éviter une nouvelle grossesse.

Au lendemain d’un accouchement, il est envisageable de démarrer un traitement contraceptif à base de Microval avant le retour de couches. Dans le cas où celui-ci est démarré au-delà du 21ème jour suivant l’accouchement, il est recommandé de recourir à une contraception additionnelle durant une semaine.

Que faire en cas d’oubli d’une pilule ?

Si vous oubliez une pilule et qu’il s’est passé trois heures après l’heure prévue pour la prise, il peut exister un risque de grossesse. Dans ce cas, vous devez prendre le comprimé omis dès que vous vous êtes rendu compte de l’omission. Ensuite, vous continuez votre traitement contraceptif en respectant l’horaire habituel. Durant au moins une semaine, vous devrez faire appel à une contraception additionnelle pour vous protéger contre une grossesse non désirée.

A noter que si vous vous rendez compte de l’oubli moins de trois heures après l’heure prévue, vous devez prendre le comprimé omis le plus vite possible puis poursuivre votre traitement comme d’habitude.

En cas d’oubli, il faut être vigilant dans l’attente du cycle suivant, car cette omission peut avoir un prix ! En cas de retard ou de modification au niveau de votre cycle, il est indispensable de vérifier qu’il n’y pas de grossesse en réalisant un test. Enfin, il faut savoir qu’un vomissement qui survient juste après l’ingestion d’un comprimé peut compromettre l’efficacité de ce dernier. Il est alors judicieux de prendre les mêmes précautions que celles en vigueur pour un oubli de moins de trois heures.

Adepte de la pilule Microval

Contre-indications et effets indésirables

La prise de la pilule Microval est contre-indiquée chez certains patients, notamment ceux qui souffrent des problèmes suivants :

  • Troubles hépatiques ;
  • Cancer du sein (ou antécédents à ce niveau), de la peau ou de l’endomètre ;
  • Allergie au Lévonorgestrel ou autre ingrédient du Microval ;
  • Saignements vaginaux suspects ;
  • Problèmes veineux ;
  • Traitement à base de millepertuis.

En ce qui concerne les effets indésirables de cette pilule, ils peuvent être constatés à différents niveaux : le système génito-urinaire (troubles menstruels, saignements inhabituels, douleurs…) ; le système nerveux central (humeur modifiée, libido réduite, état dépressif, nervosité, vertige…) ; le métabolisme (appétit modifié, métabolisme des glucides altéré…) ; système vasculaire (accidents artériels ou veineux), peau (acné, urticaire…).

Achetez maintenant votre pilule, elle sera chez vous dans 24h !